18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 13:34

Lundi dernier, tranquillement installée au soleil au bord la mer, je fus interrompue (ENCORE ET TOUJOURS) par les vibrations de mon téléphone. Est-ce que j'ai tout arrêté et je me suis précipitée vers le dit objet ? En bonne addict, bien évidemment oui.

Il s'agissait d'un email au sujet des rides du visage. Passionnant. Et pas du tout complexant ou démoralisant....

Vous allez penser que cet article tombe à pic. Le soleil est, vous le savez, coupable d'accentuer le vieillissement de la peau, et donc d'augmenter l'apparition des rides. La boule jaune adore également développer l'acné. Ne soyez donc pas surprise des dégâts...

Mais voilà... Le soleil n'est pas l'unique facteur de nos marques  sur le visage ! Il en existe d'autres, beaucoup trop d'ailleurs : boire avec une paille, dormir sur le côté, manger trop sucré, le stress, parler de façon expressive...


PARENTHESE SCIENTIFIQUE

Mais c'est quoi les rides ?

Les rides résultent de la perte progressive d’élasticité de la peau liée au vieillissement, à laquelle s’associent différents phénomènes.
Il est nécessaire de faire la différence entre les rides et les ridules. Les sillons de 0,2 à 1 millimètre sont considérés comme des ridules. Lorsque leur profondeur dépasse 1 millimètre, ils sont considérés comme des rides.

On distingue 2 types de rides
Les rides « d’expression » sont liées aux contractions répétées des muscles du visage
- les rides transversales du front
- les rides du lion entre les sourcils et sur le front
- les rides de la patte d’oie, aux coins externes des yeux.

Les « rides de vieillissement » résultent du relâchement cutané lié à l’âge et aux effets des facteurs de vieillissement externes comme le soleil.
- les « plis d’amertume » des coins de la bouche au menton
- les rides du sillon naso-génien, des ailes du nez aux coins de la bouche
- les « plissés du soleil » autour des lèvres
- les rides du cou : « cordes » horizontales ou plis verticaux chez les personnes maigres
- les rides du décolleté.

Rides : parlons bien, parlons soins !

Concrètement qu'est-ce que l'on peut faire pour sauver le carnage ?

Je ne vais pas pour parler chirurgie esthétique parce que je ne l'ai pas testée. Et si c'est pour se retrouver avec le visage commun à toutes les sexagénaires qui ont tenté le lifting and co : au secours.

Les solutions cosmétiques ne feront que "retarder" et n'estomperont jamais les marques de votre visage. Je ne crois d'ailleurs pas aux produits miracles dont le packaging avance des argumentaires tellement énormes (et complètement nuls) qu'ils sonnent faux. La marque se décrédibilise en 2 secondes ! Même combat pour les crèmes anti-cellulites à 50 euros. Sérieusement ? Un coup de crème et tout disparaît ? LOL. Bref.

J'ai testé plusieurs solutions "anti-vieillissement". Ma fameuse huile de jojoba ne faisant pas tout le job, il a fallu que je la complète avec des produits "professionnels". J'ai testé le sérum de La Roche-Posay et les crèmes de jour & de nuit de Diadermine. Je les trouvais trop grasses et trop épaisses.

Rides : parlons bien, parlons soins !

Quelle crème tester ?

Face Renew (de la marque NutriLife) est un soin à base d’acide hyaluronique. Avant il y avait le Botox,maintenant il existe les injections d'acide hyaluronique, autrement dit : la chirurgie sans bistouri. Le produit réunit des propriétés puissantes pour une peau régénérée et hydratée. Sa particularité est d'être sous forme de mousse ! Comme la mousse à raser.

Comment je l'utilise ? Je l'applique sur le visage, mais pas sur les yeux hein, après avoir mis mon huile de jojoba, matin et soir. Elle est hyper agréable, elle sent bon et n'est absolument pas pâteuse comme beaucoup de ses concurrentes.

En parallèle des cosmétiques, pensez à adopter une hygiène de vie saine et dormez à heures fixes.

A 20 ans on a le visage qu'on hérite et à 40 ans le visage que l'on mérite...

Et vous, quelles sont vos astuces anti-rides ?

Rides : parlons bien, parlons soins !

Partager cet article

Publié par CamilleG - dans Enquêtes & vous
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 06:44

La semaine dernière je lisais des articles dans lesquels de jeunes filles se plaignaient du peu de notoriété qu’elles avaient sur Instagram. Elles dénonçaient également les comptes qui n’hésitaient pas à acheter des followers et elles prouvaient leurs découvertes par des graphiques. Pendant un instant j’ai cru lire un passage traitant d’économie et de statistiques sur le chômage, voire pire, du cours du CAC 40. Mais non. Il s’agissait simplement de l’évolution du nombre de followers d’un compte. Me voilà rassurée. Tant mieux, le supplément économie attendra.

L'une des coupables était accusée d'être passée de 3.056 à 12.008 personnes en quelques mois. Ouh la vilaine.
Je sentais dans tout cela comme une pointe de jalousie et d’amertume. Ou bien s’agissait-il peut-être d’âmes sportives qui luttaient contre la concurrence déloyale. Parce que oui, utiliser les fakes followers est puni par l’application puisque ça ne répond pas « aux règles de la communauté ». 

Après avoir pris connaissance de quelques articles au sujet d’Instagram, je compris quatre choses :
-    si tu as moins de 10K followers, tu ne peux pas apposer le titre de « Digital influencer » dans ta bio. Bah oui... A part ton oncle et ta BFF tu ne vas pas influencer grand monde.
-    à partir de 50K followers c’est presque le début de la gloire. Les marques vont s’intéresser à toi et tu vas bientôt découvrir les gros billets et la thug life. Mais il paraîtrait, à ce stade, qu’écrire Digital influencer ferait pitié et serait considéré comme "ringard". Tu es juste une personne qui passe trop de temps sur Instagram. Enfin je dis ça, je dis rien.
-    quand tu as lu un article au sujet d’Insta, c’est comme si tu les avais tous lus (donc ne perds pas ton temps à en chercher d'autres, le mien suffira).
-    cesse de faire ta/ton pudique sur Insta et tout se passera bien. Hop je laisse ça ici.

La nana se demande si elle va, oui ou non, faire du monokini pour sa photo. Choix cornélien.

La nana se demande si elle va, oui ou non, faire du monokini pour sa photo. Choix cornélien.

Finalement vous l’aurez compris, sur Instagram, la problématique est la suivante : comment attirer et fidéliser un homme (en rut) pour capitaliser un max de personnes ? Seconde problématique accessoire mais qui prend une place toute aussi importante : comment faire croire à une fille que notre vie est plus fun que la sienne et qu’en s’abonnant à nous elle deviendra populaire ?

Les réponses sont simples.
Pour devenir un(e) it-girl/boy sur Instagram rien de plus facile. Surtout en cette période estivale ! Un peu d’UV, un micro bikini (ou un slip de bain pour ceux qui ont un faible pour l’Italie) et un fidèle plouk prêt à passer 46 minutes à vous immortaliser avec son téléphone. Ces 3 paramètres suffiront à vous propulser au top du palmarès.

Poser à moitié nu(e) est signe d’une véritable sagesse et d’une indéniable intelligence. Vous prouverez au monde entier que :
-    Vous êtes à l’aise avec votre corps (coucou le chouette body positivism). Personne ne remarquera les quelques retouches au niveau de vos hanches, de votre ventre, de vos bras et de votre nez, et la dizaine de filtres utilisés. 0 rides, 0 vergetures et 0 plis disgracieux. N’hésitez pas à également contracter vos abdos si vous appartenez à la catégorie fit girl/boy. 
-    Vous êtes open-mind et fashion. Si les candidats des télé-réalités s’exhibent, pourquoi pas vous ? Il faut vivre avec son temps pardi ! Au diable les mœurs d’attardés !

Pour vérifier ce concept hasardeux, j’ai décidé de le tester sur mon compte (@camillegblog). J’ai donc publié trois photos : un paysage marin breton, un petit déjeuner calorique et  pour finir, une photo de moi dans une ambiance florale.

Trop coincée (et espionnée par MamanG), je n’ai pas osé poser nue comme un ver. Dommage.

Pour visualiser les photos, faites défiler le slide
Pour visualiser les photos, faites défiler le slide
Pour visualiser les photos, faites défiler le slide

Pour visualiser les photos, faites défiler le slide

A ma grande surprise, il se trouve que tout le monde se moque d’observer les bateaux : seulement 196 likes + 3 commentaires (dont 1 de moi) + 1 nouveau follower (certainement un breton chauvin)

Apparemment la photo culinaire n'a pas été du goût de tous : 83 likes, 2 commentaires alors que j'avais sorti la dose de # dont les incontournables #healthy #fitness #vegetarian #protein !! J'en déduis que je prends vraiment des photos immondes. Pire... Que je n'intéresse personne.

Alors que pour la troisième photo... Bizarrement les scores explosent : 555 likes + 29 commentaires + une moult de followers masculins (certainement des étudiants botanistes) alors que je ne suis absolument pas photogénique sur ce cliché (comprenez ici que j'ai l'air d'une droguée qui se réveille ou d'une nana bourrée de la veille qui s'est endormie au milieu de nul part. Et pour couronner le tout j'ai les pieds qui ressortent bleu. Foutu filtre !).  

Depuis cette éprouvante expérience je m’interroge : et si je me mettais à poser davantage dénudée sur mes clichés, pourrais-je dépasser le million de followers et devenir aussi célèbre que Rihanna ? Attirerais-je un riche mari russe ? Est-ce que Cyril Hanouna parlera de mon incroyable cas dans son émission culturelle ? Ou bien finirais-je dans un réseau d’escortes suisses qui ne couchent pas mais qui accompagnent juste (pas d’amalgame, jamais d’amalgame). 

Autant de questions qui me laissent rêveuse. Qu’elle est belle la vie virtuelle ;)

Allez bons selfies.

Partager cet article

Publié par CamilleG - dans Enquêtes & vous
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 10:27

Mais la question serait plutôt : est-ce que les couples ont déjà marché ? Ahaha… Détendez-vous je plaisante. Bien sûr que l’amour existe et que ce n’est pas né d’un concept, inventé à l’époque des châteaux-forts, pour canaliser la bourgeoisie et forcer ces messieurs à s’assagir. Et là vous vous demandez « mais de quoi elle parle ? ». Quoi, nous n’êtes jamais tombé sur un rageux (ou une rageuse, ça marche aussi) qui vous a sorti sa grande théorie sur les histoires d’amour ? Je me serais presque cru dans un complot des Illuminati. 

Remarquez, ces derniers temps je me demande si l’amour aura l’occasion de perdurer dans les siècles à venir. Je le dis et je le répète : Tinder and co tuent les relations et l’image du couple. Tester ces appli ou sites pendant 3 mois pourquoi pas, mais pousser l’expérience plus longtemps, et cela vous conditionnera fortement… Attention je ne fais pas de généralités. Cet article concerne surtout les jeunes de ma génération. C’est à la suite de larges débats avec des proches que j’ai tirés ces constats (un peu alarmants). Peut-être que vous aussi vous avez remarqué que…

POURQUOI ON N’ARRIVE PAS (ou plus) À S’INVESTIR ?
POURQUOI ON A ENVIE DE PASSER A AUTRE CHOSE AU BOUT DE TROIS MOIS ?

 

On imaginerait presque je suis en pleine réflexion... En fait c'était juste le temps de 3s pour la photo :D

On imaginerait presque je suis en pleine réflexion... En fait c'était juste le temps de 3s pour la photo :D

Alors le coup du « c’était pas le bon », pardon mais là il faudrait penser à changer de disque. Les autres ne sont pas toujours la cause de notre manque d’investissement dans nos relations. Parfois si, je vous l’accorde, mais il serait temps de comprendre le conditionnement social dans lequel nous sommes bercé, pour remettre en question notre schéma + notre vision de l’Amour.

Nous devenons égoïstes
Sous prétexte que tout est une corvée dans la vie : les courses alimentaires, mettre le plein d’essence, aller au boulot, payer ses impôts… Nous nous sommes convaincu que nous faisions assez de compromis et d’efforts dans la vie pour devoir faire encore d’autres sacrifices. Nous recherchons la facilité et au moindre obstacle nous fuyons. Nous sommes prêts à quitter une relation sans lui avoir laissé le temps d’évoluer.
Cela vous étonne ? Nous ne prenons plus le temps d’aimer. Nous sommes trop occupé à vouloir accéder à nos rêves… matérialistes.

Nous voulons de la passion
Et nous détestons la routine. Se retrouver face à quelqu’un et partager des moments de silence ? Très peu pour nous. Faire la fête, aller au cinéma, se faire des restau, oublier la réalité, autant d’activités fortes que nous voulons partager à deux (car solo ce n’est pas funky). Et puis si notre compagnons pouvait accessoirement nous mitrailler de photos pour qu’on puisse les mettre sur nos réseaux sociaux… ça serait sympa ! C’est grâce à l’autre et à l’excitation que nous nous sentons vivant. Une fois l’adrénaline retombée, nous devons faire face à l’autre, un contexte que nous jugeons trop banal. Trop habitué à l’action, nous nous détournons des moments paisibles. Nous nous imaginons qu’avec quelqu’un d’autre, tout serait différent… 
Trop impatients et contradictoires, nous voulons une relation forte sans prendre le temps de la développer.

Nous esquivons l’engagement 
Cette phobie s’est ancrée dans les mœurs. Nous en venons à croire que nous ne sommes pas faits pour les histoires de couple. Il devient inimaginable de rester avec la même personne toute une vie. J’entends souvent ce discours « je ne suis pas faite pour être en couple, je ne suis sûrement pas comme les autres bla bla… Mes relations ne marchent jamais bla bla… ». Derrière ces phrases se cachent la peur de l’échec et la peur de l’abandon (et peut-être aussi un égo surdimensionné) .

Et quand on trouve « l’amour », une personne bien, quelqu’un qui nous convient, parfois nous faisons tout foirer (consciemment et inconsciemment). Nous esquivons l’intimité avec l’autre. Comment poser les bases d’un couple ainsi ?

Lorsque nous estimons que la relation ne fonctionne pas (alors que nous avons fait aucun effort), nous coupons les ponts. Et nous nous rassurons avec l’idée que nous sommes des milliers sur la planète, que nous avons un choix infini...

Ces changements, les médias rattachent cela à l’émancipation féminine et à une consommation "naturelle" puisque nous sommes une génération de zappeurs.

Sérieusement ?

Plus rien ne m’étonne dans ce monde, pas même ce chirurgien plasticien-esthétique de Lyon qui vient de me démarcher commercialement sur Instagram avec son compte aux photos nues d'avant/après…. WTF ?

Partager cet article

21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 06:09

**Les Gagnants** Axelle (commentaire publié sur Instagram) et Kev (commentaire mis sur le Blog)

Coup marketing ou vrai bienfait pour le corps, l’huile de magnésium Zechstein semble être un véritable mystère. Histoire d’y voir plus clair, j’ai testé ce « cosmétique ». Après une cure d’un mois avec un flacon de 100 ml, je vous propose également de vous faire votre propre avis… Laissez-moi un commentaire ici ou sur mon instagram avec une adresse email valide et à la fin du mois de juillet 2017 je sélectionnerai 2 personnes. Vous serez averti par email et je vous enverrai un flacon de 100 ml, histoire que vous vous fassiez votre propre avis sur ce produit. Mais avant cela, laissez-moi vous raconter mon aventure…

Carence de magnésium ?
A écouter les uns et les autres, nous sommes carencés de… TOUT ! Les compléments alimentaires ont le vent en poupe. C’est à se demander si on ne va pas finir par n’ingurgiter que ça. Mais passons. La carence de magnésium est, elle, à prendre davantage au sérieux.
Le magnésium est un sel minéral nécessaire à différents organes du corps, en particulier au cœur, aux muscles et aux reins. La nourriture ne permettant pas à 100% de redonner du peps à son métabolisme, les applications locales ont du bon ! Mais pas n’importe lesquelles… Le marché du magnésium en spray subit la concurrence du made in china (on imagine bien leur recette à base d’eau et de sel vendue 10 fois le prix du marché). Je vous conseille fortement de vous fier à cette entreprise française Au coeur des traditions qui propose des cures d’huile magnésium Zechstein (produits européens).

Zechstein ?
Vous le savez, les mers/océan sont pollués. La mer Zechstein est éloignée de la pollution moderne. Elle se situe en Hollande, à 2 km sous terre et elle date de 250 millions d'années. Sa superficie est de 1 million de km². C'est le magnésium le plus pur sur Terre, certifié comme tel.
 

Cure de magnésium Zechstein : à tester ou pas ? (cadeau inside)
Cure de magnésium Zechstein : à tester ou pas ? (cadeau inside)

Pourquoi tester cette huile ?
En cas d’inflammation, de douleurs aux articulations, de tendinites, de règles douloureuses, de jambes lourdes, de difficultés de sommeil. Pour augmenter la concentration, la performance… La liste est longue. Perso cela fait des années que je limite la prise médicamenteuse (ouais bon je n’ai pas de maladies graves déclarées). J’évite les anti-inflammatoires and co. D’ailleurs pour les inflammations, je vous conseille de faire des cataplasmes d’argile verte ou même d’huile de ricin. Renseignez-vous cela vaut le détour. 

Comment se passe une cure ?
Mettez un peu d'huile de magnésium dans votre main et appliquez avec les deux mains sur l'abdomen ou sur le mollet 3 soirs de suite (minimum 1 bouchon par jour). Après cette introduction, vous pouvez appliquer sur d'autres parties du corps en abondance progressive. Comptez 20 pulvérisations par jour.

Je vous invite à lire l’article complet sur les bienfaits et l’utilisation de cette huile.

Mon avis dans tout ça ?
Vous présenter le concept c’est sympa, mais concrètement vous êtes en droit de vous demander si ce n’est pas une arnaque. Le truc rassurant c’est qu’il s’agit d’un produit non trafiqué. Il n'est ni chauffé, ni raffiné, il est véritablement à l'état "cru". En plus il n’est pas testé sur les animaux. Il est utilisable en application externe, dont l'absorption est validée scientifiquement. J’ai joué le jeu et j’ai bien respecté les doses conseillées quotidiennement. Je n’attendais rien de particulier de ce produit alors je ne pense franchement ne pas avoir eu d’effet psychologique. J’ai remarqué que mes douleurs aux articulations diminuées (ouais je sais, je me fais vieille). Je dormais en tout cas mieux puisque mon sommeil était moins léger. 

Dans le fond je ne pense que ce produit puisse faire grand mal, au contraire ! Et je suis bien contente de l’avoir testé. 

Si vous aussi vous souhaitez tenter l’aventure avec ce flacon bleu, laissez-moi un commentaire avec une adresse email valide et à la fin du mois je sélectionnerai 2 personnes. A vos claviers !

Partager cet article

1552219.jpeg

 

 

 Facebook 40x40  Instagram_v1_40x40.png Hellocoton_40x40.png Mail_40x40.png 

VIENS ON S'ENVOLE !

thailande-road-trip

Hebergeur d'image

Un Sujet En Particulier ?