2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 15:14

Ca tombe plutôt bien que mon dernier article évoque mon passage vidéo dans l’émission d’Envoyé Spécial au sujet des retouches photographiques car justement on va en parler de l’outil Photoshop ! 

 

Nombreuses sont les personnes à m’avoir demandé si mon témoignage pour l'émission ne m’avait pas desservi dans le milieu du mannequinat. Pour les curieux qui veulent visionner le reportage, c'est ICI

 

Et bien jusqu’au 30 septembre 2010 ma réponse fut négative. A l’heure où j’écris cet article nous sommes le 1er octobre 2010 et je tiens à vous informer que vous avez pris un allé sans retour pour mon voyage dans l’amertume. 

 

Bienvenue dans l’univers le plus hypocrite qu’il soit. 

 

 

Un ami m’avait présenté un casting sur Internet pour une marque de cosmétique, inconnue aux bataillons (et Dieu sait que des Guerres j’en ai mené), qui lançait un grand concours pour élire 10 ambassadeurs filles et garçons afin de débuter leur campagne publicitaire internationale.

 

Sans grande illusion j’envoyais pour la 500ème fois mon composite. Un casting de plus…

 

La Directrice de la marque m’a appelé et a souhaité me rencontrer en personne dans leur bureau situé aux Champs Elysées. J’ai accepté, qu’avais-je à perdre ? C'était plutôt bon signe !

 

Lors de notre entretien elle m’a retracé l’historique de création de sa marque et m’a raconté brièvement son expérience professionnelle. On me présente les divers packagings, on me demande même mes habitudes de consomation et mes gouts en matière de cosmétique. Je me suis vue ensuite couverte de compliments sur mes photos, sur mon book et sur mon côté « naturel ». La Directrice me confie que je suis d’office présélectionnée pour les votes finaux des internautes et que dès maintenant je devrais avertir mon réseau pour qu’il soit prêt à voter pour moi. Chouette ! Je fais partie des favorites ! C’est génial !

 

Surexcitée je sors de leur bureau et j’appelle ma plus grande fan .. Maman ! (C’est le moment où les ménagères ont la larme à l’œil). Mais ressaisissons-nous, cet article c’est du sérieux les amis !!!!

 

Quelques semaines après sont annoncés les résultats des pré-sélections et je vous le donne en mille : mon prénom y figure ;). Les candidats sont alors invités à se rendre au studio photo pour qu’on leur tire  le portrait afin que tous soient sur un pied d’égalité pour le vote final. Là encore la Directrice me couvre d’éloges. Bon bah c’est dans la poche je sens !

 

Je m’imaginais le compte en banque prêt à exploser… Objectifs d’achat : une platine de mix pour lui, un cheval pour moi…

 

A la veille du début des votes, en rentrant du sport, totalement zen et décontractée prête à m’assoupir devant Koh Lanta, je constate que j’ai un message sur le répondeur. En bonne addict du smartphone je le dégaine et j’écoute le message vocal.

 

« Camille, comme nous vous l’avons dit nous adorons votre profil, nous avons vraiment flashé sur vous (…) nous avons vu que vous aviez participé, et c’est tout à votre honneur, à Envoyé Spécial. Vous avouez que les photos de votre book sont retouchées et comme nous vous l’avons dit nous nous attachons à ce que nos ambassadeurs donnent l’impression d’être vrai et naturel (bla bla). J’ai le regret de vous informer que nous ne pouvons donc pas vous faire participer au vote final mais comme nous vous adorons nous gardons vos coordonnées pour de futurs projets (bla bla).»

 

J’ai directement appuyer sur la touche 5 de mon téléphone pour rappeler. Etrangement je suis tombée sur le répondeur et j’y ai laissé un doux message dans lequel je stipulais que si être une fille naturelle et vraie dans un reportage intellectuel faisait de moi une pestiférée alors qu’ils allaient pertinnement retoucher toutes les photos de leurs ambassadeurs, et bien je suis fière de ne pas faire partie de leur stratégie, disons le franchement, H Y P O C R I T E.

En concluant d’un « Bonne continuation Madame » je me retournais à mon émission télévisée.

 

Je ne vous cache pas que d’un côté je l’ai en travers de la gorge, mais de l’autre comme diraient de nombreuses personnes « ces gens te traitent comme de la m… dès qu’ils n’ont plus de besoin de toi ».

Je suis curieuse aussi de savoir si dans le devis du photographe, pour shooter les candidats, il y était stipulé ou non la case "traitement numérique". J'en mettrai mes cheveux à couper, pas vous ?

 

Aller BENTA BERRY essaye de t’imposer sur le marché du cosmétique ! Et si tu arrives à acquérir au moins 1% de parts de marché je te promets de demander aux photographes de ne plus me retoucher ;) !

 

La suite de l'article icihttp://camilleg.over-blog.com/article-benta-berry-le-retour-suite-de-l-article-milieu-de-pourris-58172465.html
 

Partager cet article

commentaires

anouar 08/11/2010 00:56



parceque cette marque ne retouche peut etre pas leurs visuels de compagnes maketing ?


comme tu dis, c'est un monde d'hypocrites , faut toujours dire : non shu pas retouchée, non j'ai pas de rides, non  y'a pas d'anorexie ça n'existe pas, non elle a vraiment la peau de bébé
...


m'enfin ... ça changera pas


te prends pas la tete avec ça



Camille G 04/01/2011 09:33



Je fais juste cet article pour dénoncer leur hypocrisie, après ça me passe au dessus. Ils ne vont pas aller bien loin ;)



1552219.jpeg

 

 

 Facebook 40x40  Instagram_v1_40x40.png Hellocoton_40x40.png Mail_40x40.png 

VIENS ON S'ENVOLE !

thailande-road-trip

Hebergeur d'image

Un Sujet En Particulier ?