1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 14:10

Avant j'aurais arraché la langue (ou autre) à celui ou à celle qui aurait répondu non à la question. Aujourd'hui je suis devenue davantage moins intransigeante sur la réponse. Je m'interroge sur la notion de fidélité. Alors non, je ne prônerai JAMAIS l'infidélité et j'accuse les infidèles d'être vraiment des enflures, filles comme garçons. Mais mon regard s'est adouci face à ces "mécréants" de l'Amour.

Après tout chacun sa vie, chacun son histoire et surtout chacun ses principes.

Faut-il être fidèle ?

La société nous façonne, nous modèle et nous pousse à trouver (presque) normal de considérer la satisfaction comme une exigence à laquelle chacun à droit. Pourquoi s'étonner, l'infidélité est même devenue un business sur Internet.

Face aux crises, la solution de fuite semble la plus répandue. On se trompe, on se ment, on se voile la face et parfois on trouve le courage de divorcer. Partir sans rien ? Pourquoi faire ? Attendons d'abord de trouver chaussure à son pied, hors du foyer.

Ainsi va la vie amoureuse.

Pourquoi ne pas s'abandonner dans les bras de quelqu'un d'autre ? Qu'est-ce qui finalement nous retient à une seule et même personne ?

On va voir ailleurs pour toutes sortes de raisons liées à son histoire ou à celle de son couple. Certains veulent échapper à la fameuse et tant décriée "routine", décident se venger, souhaitent jouer avec les limites pour finalement les dépasser... Pire, d'autres revendiquent le fait que la fidélité se résume à : 1 personne fixe + 1 relation extraconjugale. (Ne soyez pas étonnés, j'ai rencontré un garçon tenant des propos de la sorte).

L'idée reçue est d'affirmer que tromper est inscrit dans la génétique masculine. Le préjugé perdure encore et toujours. La femme serait trop douce, soumise ou occupée à garder les gosses. Que nenni ! A mon (petit) âge je connais plus d'une nana ayant franchi le pas.

L'infidélité finalement c'est quoi ?

C'est tout bêtement un symptôme de dysfonctionnement du couple. On préfère passer à l'acte plutôt que de communiquer avec son partenaire. La lâcheté semble parfois tellement plus simple. On trompe l'autre tout se trompant soi-même. Cercle vicieux. Tant que tout est caché et que les choses restent non dites on tournera rond. Imaginez la scène : le carrousel de cocus.

Généralement, selon les thérapeutes, on trompe pour dénoncer une mise à l'écart : espacement des relations sexuelles, focalisation sur le boulot/les enfants... Certains diront même que pour tromper il faut être 2 : chaque personne du couple a finalement contribué à cette situation. En gros si tu es cocu(e) c'est aussi un peu de ta faute quand même.

Les femmes et le désir

Je ne vous apprends rien, le désir féminin a tendance à s'épuiser plus vite que celui des hommes. Ces derniers ont un désir constant, vous l'aurez remarqué. Ne plus se sentir regardé, désiré... pousse à aller se faire réconforter ailleurs. La faute à notre côté narcissique et individualiste : on veut SE rassurer et SE sentir bien, tant pis si quelqu'un souffre dans l'histoire (tant que ce n'est pas nous).

Finalement fuir son couple c'est aussi se fuir : cela nous évite de faire face à la situation.

"Aller voir ailleurs vise à provoquer une réaction chez l'autre, qui sera déterminante dans la décision de partir ou de rester" Caroline Kruse, Conseillère conjugale.

Faut-il être fidèle ?

J'ai été cocu(e), et après ?

Bah après c'est la merde : moralement, mentalement, physiquement, gastronomiquement aussi... Petite ou grosse tromperie, finalement le résultat est le même et notre sécurité intérieure en prend un coup. Il va falloir tout reconstruire alors que nous nous sentons abandonnés et surtout trahis et humiliés. Serons-nous assez fou pour reprendre le pari de faire confiance à l'autre ? De passer outre les jugements des autres ?

Si on allait plus loin...

J'ai lu un article philosophiquement riche dans le Psychologie magazine de février dernier. Promettre à l'autre un amour éternel serait IMPOSSIBLE. Dans la mesure où ne savons pas de quoi demain est fait et surtout que nous ne contrôlons pas nos sentiments (oui c'est dur à lire mais dans le fond c'est un peu vrai). Repensez à un ex que vous avez profondément aimé. Imaginez-vous un jour le quitter, ou ne plus l'aimer alors que vous lui juriez qu'il était l'homme de votre vie ? Bah moi ça m'est arrivé au moins 3 fois, voire plus, c'est mon côté fleur bleue nunuche.

On ne peut pas promette quelque chose qui n'est pas en notre pouvoir...

Finalement quand on y pense c'est vrai : chaque individu évolue et ses sentiments aussi. Donner sa parole d'aimer for ever c'est finalement prêter un faux engagement.

C'est sûrement pessimiste comme vision mais j'ai tendance à croire que l'amour n'est décidément pas comme on nous le faisait croire dans les contes de fées. Et ça, ça me rend triste.

Partager cet article

commentaires

CHRISSY 01/05/2016 10:20

Bel article, contre l'infidélité moi aussi, mais il ne faut pas se voiler la face, on aura à gérer ça un jour ou l'autre. Voilà mon avis :
http://chrissy974.over-blog.com/2015/11/fidelite-le-ciment-du-couple.html

CamilleG 01/05/2016 15:10

Merci

Maddy 03/03/2016 19:45

Je vais paraitre ringard, mais je ne supporte pas l'infidélité. J'en parle souvent avec mon mari et ça nous choque. On s'est toujours dit que si l'un de nous avait un méga coup de coeur pour quelqu'un c'est que quelque part, notre amour n'existait plus. Mon mari me dit "Je t'aime et je ne veux personne d'autre car elle ne me fera pas chavirer le coeur comme ton regard le fait, ni ne m'emportera jamais aussi loin que tu le fais "! (citation lol !!!). Bah forcément, du coup, moi je fonds !!!

CamilleG 09/03/2016 23:04

ohhhhhhhhhh c'et beauuuuuuu

Lipspicntrips 02/03/2016 16:42

Coucou !

En lisant ton article je me dis que j'ai toujours un peu pensé que c'était fou de dire à l'autre je t'aime "pour toujours" etc et surtout je me sens un peu bête d'y avoir cru pour mon dernier copain, qui a fini par le lâcher... comme quoi l'amour nous fait perdre toute rationalité. Mais c'est une bonne leçon et je pense que même si on aime de tout son coeur, il ne faut rien prendre pour acquis sinon la chute est longue et brutale!

En passant, j'aime beaucoup ce magasine, il faudrait que j'aille déterrer celui de février d'ailleurs ^^

Gros bisous

CamilleG 02/03/2016 16:44

Oui c'est vrai... Merci pour ton com !!!!!!!

Trenty 02/03/2016 16:16

Donc, maintenant, tu n'es pas contre l’infidélité, si ce n'est pas ton mec ;)

CamilleG 02/03/2016 16:18

LOL non je ne dis pas ça surtout passs loool

queensc 02/03/2016 14:17

Je pense comme toi, je déteste les infidèles, ça me rend dingue malgré que je l'ai été plus jeune... Mais là à l'idée que l'on puisse me faire ça j'en souffre d'avance, et mon pire cauchemar serait de tromper mon amoureux.
Comme toi je suis une vraie fleur bleue nunuche et je comprends ton point de vue sur le fait qu'on ne sait pas de quoi l'avenir est fait. Mais je continue à croire en l'amour éternel, et je te le souhaite également !

Chiara

CamilleG 02/03/2016 14:20

MERCI !

Seb 02/03/2016 10:23

"J'ai lu un article philosophiquement riche dans le Psychologie magazine de février dernier. Promettre à l'autre un amour éternel serait IMPOSSIBLE" lol ça je le dit souvent. J'en conclus donc que je suis psychologiquement riche ...heureusement que j'ai maintenant un blog pour immortaliser tout ça. Meme si bon j'avoue que je suis plus dans le concret que sur ces considérations de filles :-)

CamilleG 02/03/2016 10:31

LOL :D tu es grave ;)

Luminouroz 01/03/2016 15:12

Moi l'infidélité, je me dis juste qu'il ne faut pas faire quelque chose que toi tu n'accepterais pas de ton partenaire et qu'il faut aussi le respecter donc à partir du moment où cette personne est blessée, c'est pas correct. Et tu l'as dit dans l'article, le plus gros problème qui revient, c'est la lâcheté ! Trop dur de parler, trop dur d'affronter la réalité...
Après les couples libertins, tant que les deux sont d'accord, ça me pose aucun problème !

Je crois en l'amour "éternel" et quand je dis à mon copain que je veux finir ma vie avec, je le pense profondément. Avec tous mes ex, je me suis toujours posé des questions : "Et si je me lasse ?", "Et si je tombe sur un homme super beau, intelligent, avec de l'humour blablabla", je me suis toujours demandé si j'arriverai à être fidèle dans le temps.
Aujourd'hui, je vois pas de fin avec mon copain, c'est super bizarre parce qu'on sait tous qu'on peut se casser la gueule etc mais même si on est sûrs de rien et qu'on peut pas faire des promesses dans le vent, je lui ai toujours dit qu'il fallait qu'on fasse de notre mieux pour que la relation tienne et si un jour, ça se passe mal, je veux qu'on se batte et qu'on fasse tout pour arriver à remonter la pente. Aujourd'hui, c'est surtout que les gens ont plus envie de remonter la pente, les gens ont plus envie de faire d'efforts, on en est au stade où on devient des Kleenex !

(Tain c'est dur, je peux pas m'empêcher de pondre des pavés hahahah)

CamilleG 01/03/2016 19:53

C'est beau et rare de croire en l'amour éternel de nos jours. Je suis d'accord avec toi pour le "fais aux autres ce que tu aimerais que l'on te te fasse". Et c'est vrai que les gens ne veulent plus faire d'effort. Merci pour ton commentaire, je suis carrément d'accord avec tes propos !!!!

Luminouroz 01/03/2016 15:12

Et ils sont passés où tous mes espaces et mes lignes sautées ? é_è

Bernieshoot 01/03/2016 14:43

c'est un sujet bien complexe, le désir d'une autre est-il une forme d'abandon ou simplement le constat d'être humain. Il me semble qu'il faut différencier la notion de "chasser ailleurs" ( au masculin comme au féminin) et ce qui te tombe dessus sans préméditation.

CamilleG 01/03/2016 14:45

Peut-être, mais le résultat est le même. Et "tomber dessus", voyons voyons.... Rien arrive au hasard ;)

1552219.jpeg

 

 

 Facebook 40x40  Instagram_v1_40x40.png Hellocoton_40x40.png Mail_40x40.png 

VIENS ON S'ENVOLE !

thailande-road-trip

Hebergeur d'image

Un Sujet En Particulier ?