16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 07:06

Je m’en vais le réaliser. Dès demain je quitte le sol français (en A380, hop ça c'est placé) pour 1 mois. Je m’envole pour une aventure magique en… Thaïlande, en mode sac à dos (ouais les trucs organisés et moi c'est juste pas possible) !

Après des heures de recherches sur Internet, des comparaisons d'hôtels, des collectes d'informations culturelles, et des prises de tête sur le plan logistique... Le planning est enfin ready ! Je vous le présenterai à mon retour.

Je compte en profiter au maximum et c’est pour cette raison que le blog sera mis en pause le temps du voyage.

Pour les curieuses (+ les curieux) je posterai en live des photos du séjour sur la page Facebook de mon blog + sur Instagram ! Alors si cela vous tente de découvrir avec moi le pays du sourire… n’hésitez pas à me retrouver ICI.

J’ai encore du mal à me rendre compte que je pars là-bas ! Je crois que depuis le film La Plage avec ses paysages paradisiaques et son dynamisme à l’infini, je suis carrément tombée amoureuse de cette destination.

Ce rêve de toute ma vie

Le jour où j’ai réservé les billets, j’en ai même pleuré (pas seulement parce que je venais de débourser 700 euros) ! Et quand le décompte affichait plus que 20 jours avant le grand départ, j’avais des frissons, comme au moment où je rédige cet article.

Ce road trip c’est aussi le moyen de rencontrer la petite écolière que je parraine. La Chaine de l’Espoir a gentiment organisé cette rencontre au sein de l’école, dans l’Est du pays. J’ai chargé la valise de tonnes de stylos pour l’école + des vêtements pour la demoiselle.

J’ai également super hâte de rejoindre l’association Elephant World et d’y passer une journée de volontariat ! Le seul endroit où les éléphants ne travaillent pas pour les touristes mais où ce sont les visiteurs qui s’occupent des animaux !! Pas de balade sur leur pauvre dos dans ces espèces de siège horrible en bois ! Pas de chaîne autour de leur cou... Et pas de cage ! Vous les nourrissez, vous récoltez les fruits, vous les soignez, vous vous baignez avec eux… ça va être top !

Bref je vais avoir un tas de trucs à écrire dans mon road book !

Ce rêve de toute ma vie

Je remercie la vie d’offrir pareils bonheurs. Ce projet, ce pays me tiennent à cœur depuis si longtemps !

Je vous souhaite à toutes et à tous de merveilleuses fêtes de fin d’année 2014. Et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures internationales.

A très vite sur Facebook pour les autres ;)

(mais avant tout ça faut que je finisse la valise... et que j'emmène Youyou, mon perroquet, chez les parents !)

(et c'est pas gagné....)
(et c'est pas gagné....)

(et c'est pas gagné....)

Partager cet article

Publié par Camille G - dans So Road Trip
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 07:02

On approche du JOUR J !! Le 25 décembre... Et je viens de recevoir mon unique présent... (bah ouais pour les fêtes de fin d'année je lève le camps en Asie et je laisse ma famille s'offrir des cadeaux entre elle ahah). Pas de sapin pour moi mais plutôt du sable et une mer turquoise (+ des éléphants + des temples + des singes + des tonnes de crevettes + des supers hôtels + des paysages à couper le souffle + des soirées de malades on the beach + bon allé j'arrête).

My Sweetie Box fait bien les choses, envoyer pile à l'heure sa box pour les fêtes, pari réussi pour cette boite beauté.

La dernière box de l'année 2014 risque de faire parler d'elle sur la toile ! Je vous la présente ?

Pluie de confettis sur ma vie !
Pluie de confettis sur ma vie !

Et on démarre par mon produit coup de coeur : le gloss lèvres qui en plus fait miroir ! Une petite innovation originale signée Gregory Ferrié Paris. J'aime beaucoup la teinte qui se prête parfaitement à la saison hivernale !

Pluie de confettis sur ma vie !
Pluie de confettis sur ma vie !

(pas de commentaire sur mes ongles, ouais c'est dimanche et c'est le jour off vernis). Ce qui me conduit au vernis de L'Onglerie. Couleur ocre pour un effet habillé au naturel ! Je n'avais jamais osé porter un vernis de cette teinte et je suis assez contente du résultat.

Pluie de confettis sur ma vie !

Parlons mains, parlons bien. Celles qui connaissent le souci des mains sèches, vous trouverez dans cette box une crème hydratante de chez Postquam.

Pluie de confettis sur ma vie !

Pour rester dans le thème des crèmes, voici le body lotion spécial détente de Sundari. Alors pour la détente je ne sais pas si on peut vraiment dire que cette crème équivaut à une séance de yoga, mais en tout cas elle m'accompagnera au pays des bouddhistes ! Autant la jouer zen jusqu'au bout.

Les cheveux... Bon je suis en train de me lasser du no-poo, j'en parlerais dans un prochain article. Mes cheveux s'assèchent et sont raplapla, alors oui c'est l'hiver prochainement, mais quand même... Cela ne justifie pas tout, non ? Je testerai le soin capillaire de Farida B.

Pluie de confettis sur ma vie !
Pluie de confettis sur ma vie !

Et je termine par un produit original. Les patchs de chez Sloggi. Si vous souhaitez customiser vos culottes, c'est parfait comme idée ! En plus ça passe nickel à la machine !

Pluie de confettis sur ma vie !

Partager cet article

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 12:15

« La chair est faible Camille… » L’autre jour on m’a sorti ça. On a osé se servir de ces 5 mots pour justifier le fait que des individus puissent être infidèles.

L’amour n’a plus de barrières.

Je suis choquée, énervée et carrément étonnée de me rendre encore une fois compte que la nature humaine en est toujours au même point.

L’instinct animal bla bla bla bla… Et si je devais buter tous les imbéciles sur lesquels je tombe parce que je ne sais pas contenir mes sources animales, je serais alors la reine des criminelles. A côté de moi, Damon Salvator aurait le titre de petit joueur !

FUCK OFF !

L'autre soir j'ai vu ça...

L'autre soir j'ai vu ça...

Alors arrive le moment où le mec (ou la nana) prend la décision de se mettre à tromper son partenaire.

HOP petite parenthèse
Qu’on arrête de la jouer « mais où commence la tromperie ? ». L’infidélité débute à partir du moment où tu cherches à te détourner de l’autre, point barre.

Parce que les gens sont effectivement trop lâches pour rompre, ils préfèrent sauter sur les premières occasions et passer à l’acte. Bah ouais, ça fait si peur de ne pas se voiler la face et de se retrouver célibataire ! « Après tout ce n’est sûrement qu’un passage à vide. Tester juste comme ça ce n’est pas grave ! ».

Mais bien sûr ! Et à tes gosses tu leur expliqueras que dans la vie rien n’est grave et surtout pas le fait de ne pas avoir de valeur morale ?

Je déteste qu’on vienne me tenir pareils discours. Je n’en peux plus d’entendre les phrases du genre
« mais tu te vois avec la même personne toute ta vie ? »
« Attends c’est rien ça arriv
e… »

Sans oublier ces nanas qui prônent leur forte activité sexuelle et leur cocufiage comme le moyen de faire d’elles des nanas indépendantes. Elles, elles me dégoutent.

Mais respectez-vous bordel, et surtout respectez les autres.

Partager cet article

9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:01

Vous êtes paniqué à l’idée de grossir.
Vous culpabilisez à l’idée de céder à la nourriture, de manquer de vous contrôler.
Vous êtes épouvanté et désespéré de subir des crises… de boulimie.

Mon article « quand manger tourne au cauchemar » a suscité plusieurs interrogations de la part de lectrices. Ces dernières semaines je me suis documentée (j’ai « dévoré » 4 livres) au sujet des comportements alimentaires et j’ai appris des tonnes de trucs.

J’ai d’ailleurs fini par comprendre quelles pouvaient être les causes des craquages incontrôlées lors de certaines soirées. J’espère pouvoir vous aider également et vous apporter des solutions durables.

Je retiendrai en particulier l’ouvrage autothérapeutique des docteurs François Nef et Yves Simon . Les auteurs reviennent sur la compréhension de ses pulsions et présentent des pistes de « guérison ».

La faim sans fin : comment la vaincre ?

Des changements à mettre en place dans sa vie pour améliorer son quotidien alimentaire, oui c’est carrément possible.

Étant donné que manger, à mes yeux, relève parfois d’un combat de titan, je me suis lancée dans ce nouveau challenge. J’en ai marre de me prendre la tête quand il est question de menus. Ça en est même fatiguant ! Le pire, je trouve, c’est de ne pas sentir le moment de satiété, vous savez quand votre corps vous dit « non bon là tu reposes ta fourchette ça ira bien merci je n’en veux plus ». Bah moi j’ai vraiment du mal à connaitre ce moment. Il m’arrive de manger sans fin et sans faim pendant les repas. J’ai au moins la chance de ne pas être sujette aux grignotages. Moins de pression !

J’en parle avec humour mais au fond de moi je suis fa-ti-gu-ée, voire épuisée, de mener un perpétuel combat contre l’alimentation. En plus de ça, il y a deux ans j’ai dû évincer le gluten et le lactose pour cause d’acné, comment est-ce que je pourrais percevoir la nourriture comme une amie ?

Pourquoi on craque ? Les principaux déclencheurs…

Une alimentation insuffisante, avec ou sans sensation de faim, alors que l’on a un poids « normal ».

Une confrontation à des aliments appétissants, souvent caloriques contenant des glucides et des lipides. Aliments dont on se méfie et que l’on bannit (à tord) des assiettes.

Des émotions désagréables : ennui, solitude, frustration, peur, infériorité, désespoir. Ces sentiments sont liés à des problèmes personnels (faible estime de soi, anxiété, perfectionniste) ou interpersonnels (conflits familiaux, insatisfaction conjugale…).

Les crises de boulimie se déclenchent dans un contexte émotionnel négatif, à la suite d’une alimentation TROP restrictive ou du fait d’une sollicitation par de la nourriture méga appétissante.

La faim sans fin : comment la vaincre ?

On garde en tête un truc super important

1 kg de plus sur la balance ne signifie pas forcément que l’on a pris 1 kg. Et non ! En fait notre poids flucute tout au long de la journée. Notre pondérostat (notre régulateur de poids) vise à maintenir la stabilité de notre poids d’équilibre.

Sachez que notre corps, au repos, consomme 1 300 calories pour maintenir les fonctions vitales et régénérer les tissus !! Une alimentation normale quotidienne compte 1 800 à 2 000 calories.

Différencier les crises « objectives » des « subjectives »

Les crises objectives sont un réel excès alimentaire, un épisode de suralimentation.

Alors que les crises subjectives se caractérisent par le sentiment d’avoir trop mangé alors qu’objectivement ce n’est pas le cas ! Dès que les personnes mangent différemment ou davantage de d’habitude, elles paniquent et concluent qu’elles ont fait une crise de boulimie. Conséquences ? Elles perdent le contrôle de leur alimentation et ce qui aurait pu être un simple écart alimentaire devient une véritable crise de boulimie. Elles passent ainsi, malgré elles, d’une boulimie subjective à une boulimie objective.

Votre mission

Manger suffisamment la journée pour ne pas être affamé le soir.
Trouver des occupations le soir !
Analyser la séquence qui vous conduit aux crises et essayer de l’interrompre dès que possible car après c’est trop tard !

Retarder les crises
Se permettre de faire une crise après un délai (agrandi à chaque fois). Chaque minute qui s’écoule entre l’envie de la crise et la crise est une victoire ! C’est un début de l’autocontrôle retrouvé !! Un petit pas sur la victoire !

Déterminer les crises
Savoir ce que l’on va manger. Quels aliments et en quelle quantité. Et bien il faut faire des courses en fonction de cela aussi.

Détourner les crises
Changer le type d’aliments. Ce n’est pas chose facile et pourtant… C’est mieux de manger des aliments qui font moins peur. Vous saviez que consommer 1 SEUL type d’aliment favorise le processus de rassasiement ? La satiété est spécifique à 1 type d’aliment donné alors que passer d’un aliment à un autre conduit à manger plus !

Réintroduire (un petit peu) les aliments blacklistés
Il s’agit de remanger petit à petit les produits que l’on a décidé de mettre de côté, par peur de les manger. Classez les en 3 groupes et commencez par reconsommer ceux de la 2ème catégorie. Une fois à l'aise, passez à la dernière catégorie.

Exemple de liste.

Exemple de liste.

Manger en pleine conscience
Éteignez la télé, votre facebook. Cessez de lire… Prendre conscience de ses émotions, de ses sensations, de ses pensées et du mouvement de ses mains.

Essayer de manger accompagné !

Les activités qui sauvent !
Dresser une liste des occupations à faire en cas de crises… Et consultez la quand vous sentez que vous êtes en train de craquer.

Arrêter les purges : laxatifs, coupe faim, sur-excercies physiques.

Revoir l’image que l’on a de soi.

Se peser juste 1 fois par semaine. Et faites le ! Parfois on croit que l’on grossit et on cache notre chagrin dans la nourriture alors qu’en fait on n’a pas pris 1 seul gramme !!! La pesée est à jour et heure fixe.

Percevoir correctement son corps. L’image ci-dessous est un bon exercice ! On se croit toujours plus grosse que l’on est et pourtant ! Comparez image avec l’IMC ! Aucun rapport ;)

La faim sans fin : comment la vaincre ?

Je ne peux malheureusement pas rentre dans les détails de toutes les techniques. Si vous souhaitez creuser les moyens pour guérir des troubles du comportement alimentaire, je vous conseille fortement de vous procurer ce livre !!!!

Ce n’est pas une alimentation normale qui fait grossir mais bien les crises de boulimie. Pour stabiliser son poids il faut supprimer les boulimies. Et pour cela… Il faut manger normalement.

La faim sans fin : comment la vaincre ?

Partager cet article

1552219.jpeg

 Facebook 40x40 Twitter_40x40.png Instagram_v1_40x40.png Hellocoton_40x40.png Mail_40x40.png YouTube_v2_40x40.png

NOUVELLES VIDEOS !

Un Sujet Particulier ?